INFOS COVID-19 - Les centres HOMEBOX mettent en place des mesures spéciales pour participer à la lutte contre le coronavirus. Merci d’en prendre connaissance en cliquant ici.

INFOS COVID-19 - Les centres HOMEBOX mettent en place des mesures spéciales pour participer à la lutte contre le coronavirus. Merci d’en prendre connaissance en cliquant ici.

Revenir vivre en France en 2020 (ou 2021) : la check-list pour un retour serein

Plus qu’un simple retour, rentrer dans son pays d’origine peut être considéré comme une forme d’expatriation à part entière.

En effet, si la vie de résident à l’étranger est par nature trépidante et stimulante, elle ne doit pas faire oublier que le pays que l’on quitte est lui aussi en mouvement.

Au retour, c’est un environnement durablement modifié que l’on retrouve : famille, amis, culture, politique...

Et, il n’est pas rare que certains anciens expatriés se sentent comme… des étrangers dans leur propre pays. 

Heureusement, ce “blues” n’est pas une fatalité !

Préparer son retour permet d’anticiper certains changements et même de transformer cette expérience en nouvelle opportunité.

Pour vous permettre d’envisager sereinement votre “come-back”, nous vous proposons une check-list des démarches à entreprendre avant et après votre déménagement ainsi que des conseils pour vous adapter au mieux à votre nouvelle vie.

Retour en France après une expatriation : les démarches administratives

Prendre du temps pour organiser son expatriation est l’une des clés d’un retour au pays réussi. 

Prévoyez donc d’entamer les premières démarches au moins six mois à l’avance.

Dans votre pays d’expatriation

  • Contactez l’ambassade ou le consulat le plus proche pour restituer votre carte d’immatriculation consulaire, demander une attestation de changement de résidence et mettre à jour les registres d’état civil en cas de changements (mariage, enfants…),
  • Renseignez-vous sur les certificats et mesures de quarantaine si vous vivez dans un pays présentant un risque sanitaire,
  • Signalez votre changement d’adresse à tous les organismes locaux et demandez les justificatifs qui vous seront nécessaires en France (sécurité sociale, impôts…),
  • Récupérez vos bulletins de salaire, certificats et contrats de travail, diplômes ainsi que ceux de vos enfants,
  • Faites transférer votre courrier ou demandez à des amis de vous le transmettre.

En France

  • Contactez la sécurité sociale afin de connaître vos droits qui seront fonction de votre pays d’expatriation et de votre situation professionnelle,
  • Déclarez vos impôts auprès du service des impôts des particuliers des non-résidents (SIPNR) si vous perceviez un salaire de source française ou, dans le cas contraire, auprès du service des impôts en lien avec votre nouveau domicile,
  • Inscrivez vos enfants à l’école, au collège ou au lycée,
  • Faites immatriculer votre véhicule si vous avez organisé un transfert depuis l’étranger.

formalités administratives dans le cadre d’un retour en France

Retour en France après une expatriation : gérer ses finances

Revenir en France sera probablement synonyme de changement de niveau de vie, surtout si vous étiez expatrié dans un pays en développement. 

Soyez très vigilant et évaluez finement les dépenses relatives à votre départ ainsi que celles que vous allez devoir engager au quotidien une fois rentré (logement, transport, alimentation, crèche et écoles…).

Dans votre pays d’expatriation

  • Demandez au plus tôt des devis auprès de plusieurs sociétés de déménagement international si cela n’est pas pris en charge par votre employeur,
  • Communiquez la date de votre départ à votre bailleur afin de ne pas payer de loyer inutile mais attendez d’être bien rentré pour mettre fin au contrat d’assurance habitation !
  • Anticipez taxes et formalités douanières,
  • Récupérez les salaires et primes non versés et les éventuelles cautions déposées,
  • Clôturez vos comptes bancaires et transférez les fonds,
  • Mettez fin à vos abonnements de télécommunication, salle de sport, magazine, box… et réglez les dernières factures.

En France

  • Recherchez un logement : location, achat, chambre d’hôtel à court terme…
  • Récupérez les biens laissés chez vos amis ou dans votre garde meuble adapté aux expatriés. Prolongez le contrat si vous êtes toujours à la recherche d’un domicile,
  • Transférez si possible vos contributions sociales en France,
  • Souscrivez une mutuelle santé si nécessaire,
  • Renseignez-vous sur votre régime de retraite.

personne tenant les clés de son logement

Retour en France après une expatriation : vie professionnelle

Si vous vous êtes expatrié dans le cadre d’une mobilité professionnelle, alors peu de questions se poseront en dehors de l’adaptation de vos anciennes fonctions à votre nouveau pays de résidence.

Dans le cas où vous auriez créé une entreprise à l’étranger, réfléchissez un an à l’avance à la suite que vous souhaitez donner à cette aventure une fois revenu.

Souhaitez-vous fermer votre entreprise et prendre un nouveau départ ? Ou au contraire, souhaitez-vous la faire évoluer afin de l’adapter aux exigences du marché français ?

Dans votre pays d’expatriation

  • Prévenez votre employeur le plus tôt possible de votre retour,
  • Faites le point sur votre poste actuel avec le responsable des ressources humaines (missions, compétences sollicitées, points de friction…).

En France

  • Prévoyez un entretien avec votre supérieur et le responsable des ressources humaines afin de revenir sur l’expérience et les compétences acquises et déterminer comment cela impacte votre nouveau poste,
  • Si vous êtes au chômage, rapprochez-vous de Pôle Emploi pour connaître vos droits, obtenir des conseils d’orientation et, pourquoi pas, envisager une validation des acquis de l’expérience,
  • Prenez contact avec les groupements et fédérations professionnels qui correspondent à votre secteur d’activité (APEC, Bpifrance Création…).

réunion professionnelle après une expatriation

Retour en France : faciliter la transition

Rentrer dans son pays d’origine après plusieurs années d’absence, c’est redécouvrir une culture et d’autres habitudes.

En effet, votre travail sera peut-être amené à changer. Vos amis auront sans doute déménagés et vos proches auront peut-être moins de temps à vous accorder. 

Afin d’éviter le mal de (l’ancien) pays, fréquent chez les expatriés, pourquoi ne pas privilégier tout d’abord une installation dans une grande ville, lieu de brassage où il sera sans doute plus simple de rencontrer des personnes avec un parcours de vie similaire ?

Des sites tels qu’InterNations facilitent par exemple la rencontre entre expatriés ou anciens expatriés dans toutes les grandes villes de France.

Pourquoi ne pas envisager non plus des vacances dans votre précédent lieu de résidence ? Après tout, quoi de mieux pour en profiter que de s’y rendre sans contraintes ? 

Toute l’équipe de HOMEBOX vous souhaite un très bon retour au pays. :)