Loading...

INFOS COVID-19 - Les centres HOMEBOX mettent en place des mesures spéciales pour participer à la lutte contre le coronavirus. Merci d’en prendre connaissance en cliquant ici.

INFOS COVID-19 - Les centres HOMEBOX mettent en place des mesures spéciales pour participer à la lutte contre le coronavirus. Merci d’en prendre connaissance en cliquant ici.

Faut-il louer ou vendre sa résidence principale lorsque l’on part à l’étranger ?

Votre expatriation ou votre mutation est actée et la date de votre départ est fixée.

Que vous soyez propriétaire ou locataire, une question se pose : que faire de votre résidence principale une fois à l’étranger ?

Si les options sont plutôt réduites en cas de location, les choses peuvent rapidement se compliquer si vous possédez le bien. 

Devez-vous louer votre logement ou le mettre à la vente avant de partir ? 

Dans cet article, nous explorons les différentes solutions qui s’offrent à vous et vous aidons à déterminer la plus avantageuse suivant votre situation.

Je suis propriétaire et futur expatrié

Choisir de mettre son bien à la location ou à la vente dans le cadre d’un départ à l’étranger dépend entièrement de la situation familiale, fiscale et professionnelle de chacun. 

En effet, il n’existe pas de réponse toute faite. La décision doit être prise suivant le temps d’expatriation, la localisation géographique du bien en France ou encore les projets envisagés dans le nouveau pays de résidence.

Vendre sa résidence principale et partir à l’étranger

La vente de votre logement français est une excellente option dans les cas suivants : 

  • Si vous n’avez pas de projet de retour dans l’Hexagone,
  • Si vous ne souhaitez pas vous encombrer de la gestion d’un bien une fois muté,
  • Si votre logement est situé dans une zone immobilière non tendue avec une faible probabilité de plus-value,
  • Si vous avez un projet d’achat dans votre pays d’expatriation.

Sachez que vous pouvez par ailleurs bénéficier d’une exonération d’impôts sur les plus-values si votre nouveau pays de résidence est situé dans l’Union européenne ou dans un pays ayant signé une convention d’assistance administrative avec la France.

Si vous n’êtes pas dans ce cas de figure, un abattement partiel de 150 000 € est également possible à condition d’avoir été résident fiscal en France de façon continue, et ce, durant au moins deux ans.

Notez enfin que cette exonération peut être demandée jusqu’à dix ans après votre départ

Par conséquent, nul besoin de vous précipiter si vous hésitez encore. Vous pouvez tout d’abord mettre votre bien à la location quelques temps pour le vendre par la suite.

femme détendue près d’un lac


Louer sa résidence principale et partir à l’étranger

La location d’un bien durant une mutation possède aussi plusieurs avantages et est adaptée aux situations suivantes : 

  • Si vous souhaitez conserver un pied-à-terre en France pour les vacances ou un possible retour,
  • Si votre résidence principale est située en Île-de-France et que vous envisagez un retour dans cette région où l’installation est complexe,
  • Si vous désirez réaliser une plus-value immobilière mais que vous n’êtes pas pressé de vendre,
  • Si vous souhaitez bénéficier de revenus en parallèle de votre activité à l’étranger ou tout simplement anticiper votre retraite.

Dans tous les cas, on privilégiera la location sur le long terme plutôt que saisonnière car celle-ci est loin d’être aussi avantageuse qu’il n’y paraît (dépenses liées au ménage et à la gestion des occupants, réparations plus fréquentes, encadrement de plus en plus strict…).

Bien entendu, il est vivement déconseillé de gérer seul la location de son bien depuis l’étranger, surtout si vous êtes sur un fuseau horaire différent. 

N’hésitez donc pas à demander l’aide d’un proche par exemple à condition que celui-ci dispose de connaissances fiscales et juridiques minimums.

Certains administrateurs de biens sont à présent spécialisés dans la gestion locative des logements appartenant aux non-résidents. 

Conscients des contraintes inhérentes au statut d’expatrié, leur champ de compétences est large : 

  • Estimation du loyer,
  • Rédaction et publication des annonces de location,
  • Étude des dossiers des candidats,
  • Rédaction et signature du bail pouvant inclure une clause de reprise du logement sous moins de trois ans pour cause professionnelle,
  • Collecte des loyers et avances sur charge puis versement au propriétaire,
  • Médiation en cas de problème avec le locataire (non-versement du loyer, travaux, sous-location…).

clés d’une maison vendue

Je suis locataire

Ce cas de figure est sans conteste le plus simple à gérer puisqu’il vous suffira d’envoyer le préavis à votre bailleur (particulier ou agence) :

  • Un mois à l’avance pour un logement non meublé en zone tendue,
  • Trois mois à l’avance pour un non meublé en zone non tendue,
  • Un mois à l’avance pour un meublé.

Votre décision est prise mais vous ne savez pas comment stocker vos meubles une fois votre résidence principale louée ou vendue ?

Parce que vos biens ne devraient pas représenter un frein à votre projet, nous assurons leur entreposage dans un garde-meuble adapté aux expatriés et à leurs contraintes le temps de votre séjour à l’étranger.

Bon voyage avec HOMEBOX ! :)