Déménagement : quelle incidence sur mon assurance auto ?

Dans la liste des démarches administratives à effectuer suite à un déménagement, n’oubliez pas d’informer votre assureur auto de votre changement d’adresse. Celui-ci a un impact direct sur le montant de votre prime. Explications.

Assurance auto & changement de lieu d’habitation

Le déménagement est un changement de situation majeur dont vous êtes tenu d’informer votre compagnie d’assurance auto. Dans le cas contraire, cela peut engendrer la nullité du contrat ou la réduction de l’indemnisation en cas de sinistre. Changer de lieu de résidence peut ainsi avoir un impact sur le coût de votre assurance auto. Selon la zone géographique, les risques encourus peuvent être différents. Vous quittez la campagne pour vous installer dans une grande ville ? Votre voiture va désormais dormir dans un garage fermé, ou au contraire, va parquer dehors ? Votre trajet maison-travail s’en trouve modifié ? Autant d’éléments pris en compte qui peuvent se répercuter sur votre prime d’assurance auto.

Comment informer son assurance auto de son déménagement ?

Par lettre recommandée avec assuré de réception, vous devez transmettre à votre assureur toutes les nouvelles informations :

  • nouvelle adresse
  • date de déménagement
  • mode de stationnement du véhicule
  • changement sur les trajets effectués avec votre véhicule.

Notez qu’il est possible d’effectuer cette formalité en ligne ou par téléphone chez certaines compagnies d’assurance. Selon les informations transmises, celle-ci vous enverra une carte verte actualisée et recalculera votre prime. Si celle-ci augmente, vous pouvez choisir de résilier votre assurance auto.

Résilier son assurance auto après un déménagement

Déménager est un changement de situation qui permet la résiliation à tout moment, même en deçà d’un an d’engagement. A compter de votre date de déménagement, vous disposez de 3 mois pour résilier votre contrat actuel. Celui-ci prendra effet 1 mois après réception. Aucun frais ni pénalités ne seront appliqués. De plus, votre ancien assureur est tenu de vous rembourser la partie de la prime perçue pendant laquelle le risque n’a pas couru. Un bon moyen de faire jouer la concurrence et de faire des économies.