Loading...

INFOS COVID-19 - Centres ouverts, réservations et contrats à distance possibles. En savoir plus en cliquant ici.

INFOS COVID-19 - Centres ouverts, réservations et contrats à distance possibles. En savoir plus en cliquant ici.

Déménagement et plantes : comment les transporter ?

Certains biens demandent plus d’attention que d’autres lors d’un déménagement. C’est le cas des plantes qui requièrent des précautions bien particulières.

En effet, transporter vos protégées dans de mauvaises conditions, c’est risquer de dire adieu à ce cactus ou à cette monstera que vous avez vu grandir.

Heureusement, des astuces existent pour déménager vos plantes en toute sécurité.

Dans ce guide, vous apprendrez comment protéger et transporter vos plantes, petites et grandes, lors d’un déménagement mais également comment en prendre soin à votre arrivée.

A-t-on le droit de déménager avec ses plantes ?

Il n’est pas interdit de déménager avec ses plantes. Toutefois, elles ne sont jamais prises en charge par l’assurance fournie par les sociétés de déménagement car considérées comme trop fragiles.

De même, de nombreux déménageurs refusent purement et simplement d’en assurer le transport et la manutention.

Si vous possédez des plantes dont vous ne voulez pas vous séparer, pensez donc bien à prévenir votre prestataire en amont.

Celui-ci pourra vous détailler les clauses prévues dans le contrat et sera à même de calculer le volume de vos plantes lors de sa visite chez vous.

Enfin, si vous déménagez à l’étranger, renseignez-vous bien sur la politique d’entrée sur le territoire des plantes pour le pays d’accueil. 

De nombreuses plantes ne peuvent transiter au-delà de certaines frontières car toxiques, invasives ou porteuses de maladies.

Vous déménagez dans une surface plus petite et ne disposez pas d’un local suffisamment grand pour stocker vos outils de jardin ? 

Les garde-meubles sécurisés et accessibles de HOMEBOX vous permettent de déposer votre précieux matériel jusqu’au retour des beaux jours sans perdre de place chez vous.

 

Réserver mon garde-meuble

 

palmier d’intérieur posé sur une table

Comment préparer sa plante au déménagement ?

Le premier point de vigilance à observer est bien sûr la saison durant laquelle se déroulera le déménagement. 

Ainsi, il est préférable de déplacer les plantes d’extérieur en hiver et, à l’inverse, les plantes d’intérieur en été.

Si vous changez de domicile au printemps, on recommandera de tailler les branches des plantes les plus grandes une semaine avant le transport afin d’en diminuer le volume et d’éviter que des branches ne se brisent dans le camion.

Par ailleurs, n’oubliez pas d’effectuer le dernier arrosage de vos plantes quatre ou cinq jours avant et de vider toutes les coupelles afin qu’il n’y ait pas d’écoulement dans les cartons.

Vous rendrez également service aux déménageurs en allégeant le poids de cet euphorbe géant ou de ce ficus elastica vieux de dix ans.

Dans tous les cas, préparez-vous à devoir laisser quelques plantes derrière vous. Toutes ne se prêtent pas aussi bien “au jeu” du déménagement. N’excluez pas non plus la probabilité qu’elles ne s’adaptent pas à votre nouveau logement.

Si vous avez des doutes, il sera peut-être préférable d’en faire don à des amis ou à des voisins bénéficiant de la même exposition que vous.

personne taillant une grande plante

Comment emballer et protéger ses plantes pour le déménagement ?

Comme pour le déménagement d’un aquarium, protéger correctement ses plantes est essentiel afin d’assurer leur survie après un déménagement.

En effet, elles seront confrontées à de nombreux changements durant la phase de transport tels que des modifications de température, de luminosité, d’hygrométrie ainsi qu’à des courants d’air.

Pour être certain de ne pas perdre trop d’éléments dans la bataille, prévoyez les équipements suivants : 

  • Des cartons et des boîtes de différentes tailles pour stocker vos plantes,
  • Des sacs plastiques pour réceptionner le terreau,
  • De la toile d’hivernage ou du papier kraft pour emballer et isoler.

Au moment de fermer les emballages, pensez à vaporiser le feuillage et la terre pour apporter un peu d’humidité.

Percez également les contenants pour favoriser la circulation de l’air et pensez bien à y apposer la mention “fragile”.

Si vos plantes sont trop grandes ou trop grosses pour être conditionnées dans un carton, entourez-les de papier kraft ou de sacs poubelles que vous fixerez au tronc sans forcer.

Et pour les plantes de mon jardin ?

Pour déménager les plantes de votre jardin, vous pouvez au choix les bouturer ou les déterrer.

La première option est la plus simple puisqu’il suffit de couper le brin la veille du déménagement et de le placer dans un coton ou un sopalin humidifié.

Pour la seconde, creusez autour de la plante afin de conserver suffisamment de racines pour la croissance et de terre d’origine humide puis déposez la plante dans un pot ou dans un sac le temps du transport.

personnes plantant des géraniums

Comment transporter petites et grandes plantes durant un déménagement ?

Maintenant que vos plantes sont empaquetées, disposez-les dans les cartons et insérez du papier bulle ou du papier journal entre chaque pot pour diminuer l’impact des chocs.

Soyez particulièrement généreux si vos pots sont en terre cuite, une matière certes saine pour vos protégées mais très fragile.

Enfin, chargez vos plantes en dernier dans le camion afin de pouvoir les sortir facilement à votre arrivée et les entreposer dans un endroit lumineux et peu passant de votre nouvelle adresse.

Pour transporter les plantes grimpantes ou les très grandes plantes, déplacez-les vous-même en positionnant une de vos mains sous le pot et la seconde au niveau du sac entourant la plante.

Prendre soin de ses plantes après un déménagement

Les phases d’emballage et de transport se sont déroulées sans encombre ? Bien, mais l’aventure n’est pas finie.

Vos plantes doivent désormais s’adapter progressivement à votre logement. Vous allez donc devoir être en alerte pendant quelques semaines encore.

Commencez par replanter au plus vite les plantes d’extérieur et arrosez-les abondamment pour qu’elles ne souffrent pas davantage.

Pour les plantes d’intérieur, essayez de retrouver un environnement similaire à celui de votre ancien logement.

Rempotez si nécessaire et guettez enfin toutes les manifestations de fatigue : perte du maintien du feuillage, jaunissement, brunissement ou même chute des feuilles.

 

Plus de conseils pour déménager vos biens

Mis à jour : 31/05/2021